Les signes qu’un châssis a besoin d’être remplacé

Le châssis de fenêtre est le cadre qui maintient le vitrage. Cette partie mobile joue un rôle esthétique. Disponible en différents matériaux, elle assure en même temps l’isolation phonique et thermique. Après de nombreuses années de loyaux services, cette pièce peut présenter des défaillances. Il existe quelques signes qui prouvent qu’il faut la remplacer sans attendre.

De la buée pénètre le châssis de fenêtre fatigué

Lorsque la buée se forme à l’intérieur du vitrage, il s’agit d’un signal pour un remplacement. Cette accumulation de fines gouttelettes d’eau indique que l’étanchéité de la fenêtre est compromise. La vapeur ne doit jamais apparaître à l’intérieur du double vitrage, quelle que soit la météo. Ce signe évoque que l’air passe à travers le cadre. Une différence de température peut accentuer ce phénomène. Parfois, le châssis est encore en bon état, mais le problème vient d’un montage mal réalisé. Quoi qu’il en soit, il faut faire appel à un professionnel pour dresser le diagnostic. L’expert suggère ce qu’il faut faire, idéalement le remplacement du cadre. Le Chassis Querjan à Bruxelles proposent différents modèles à prix raisonnable. L’entreprise offre un large choix de matériaux et de styles pour convenir à tout type de construction initiale. 

Une mauvaise isolation thermique reste un signe évocateur

La formation de bouée est un signe avant-coureur d’un pont thermique. En d’autres termes, l’air externe va s’engouffrer à l’intérieur au niveau des châssis défectueux. Les occupants de la maison ressentent un léger souffle le soir en dormant. Ce n’est que le début. Au bout d’un certain temps, ils vont constater un courant d’air. Ce phénomène constitue un véritable problème pour le confort intérieur. La rupture localisée de l’isolation entraîne la condensation et l’humidité. En plus de la gêne ressentie à même la peau, le pont thermique aggrave différentes pathologies, dont le rhume ou la crise d’asthme. Les appareils sensibles au froid peuvent aussi être victimes de ce souffle causé par une fuite. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas attendre que les dégâts soient importants avant d’agir. Outre l’isolation thermique, les problèmes sonores peuvent apparaître. Les châssis défectueux laissent entrer les bruits venant de l’extérieur. Ils cessent également de conserver l’intimité des occupants de la maison.

La matière commence visiblement à pourrir

Le châssis de fenêtre est disponible en différents matériaux, notamment le bois. Ce dernier a l’avantage d’être esthétique, mais il se décompose inexorablement au bout d’un certain temps. En dépit des multiples couches de peinture et des efforts de conservation, cette matière naturelle finit par se dégrader au fil des années. Lorsque les signes de pourriture apparaissent, il n’y a pas grand-chose à faire sauf le changement de la partie défaillante. Le menuisier peut réaliser une reproduction à l’identique de la pièce en mauvais état. Ce serait tout de même préférable de remplacer l’ensemble par un châssis en bois tout neuf. Les modèles en PVC et aluminium sont également disponibles sur le marché. Ils offrent une durée de vie respectable en plus d’une allure moderne. Au bout d’un moment aussi, il faut les remplacer s’ils présentent des failles d’isolation ou des signes de pourrissement avancé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *