Consulter un expert fiable pour la protection de son patrimoine

La banque fut autrefois le seul et l’unique organisme qui pouvait assurer la protection du patrimoine des particuliers. Désormais, non seulement ces organismes financiers sont devenus très nombreux à pratiquer la gestion des patrimoines, mais plusieurs professionnels indépendants ont également décidé de les rejoindre.

Il s’agit ici des conseillers en gestion de patrimoine indépendants. Ces derniers ont depuis quelque temps réussi à conquérir 10% de l’épargne des particuliers grâce à leurs expertises, mais aussi à leurs efforts.

L’établissement d’un bilan patrimonial

Les rôles attribués aux conseillers financiers sont divers, mais le plus important de tous est l’évaluation du bilan patrimonial du particulier comme mentionné dans ce site http://Mcn-office.be. Ce procédé consiste à analyser les avoirs financiers immobiliers et les capitaux garantis de son client. Après, l’expert continue d’évaluer l’ensemble des revenus du particulier et celui de son conjoint si toutefois ce dernier est marié.

Une fois toutes les évaluations effectuées, le professionnel va calculer les charges qui peuvent être induites par la situation familiale de son client. De telles précautions sont à prendre en considération dans le but de prévenir et de déterminer si l’ensemble du patrimoine permettra à son client de couvrir correctement les risques qui peuvent advenir dans un futur proche.

Ces évaluations sont aussi importantes pour savoir si les besoins exprimés pour l’avenir surtout celui de la retraite pourront être satisfaits. De ce fait, ces professionnels se doivent de mettre au point des questionnaires sur ces thèmes. Par ailleurs, le bilan peut être mis à jour ou réactualisé en cas de modification du patrimoine du particulier suite à un évènement majeur.

Le choix du mode de gestion

Après avoir évalué les biens du particulier, le conseiller en gestion se doit désormais de proposer à sa clientèle le mode de gestion qu’il désire adopter. Soit il opte pour une gestion conseillée ou la gestion sous mandat. Dans le premier cas, le particulier a le droit de toujours garder une main sur son épargne et d’utiliser ses fonds. En d’autres termes, il est uniquement conseillé, mais il est libre d’acheter ou de vendre ses biens selon ses désirs.

En revanche, la gestion sous mandat est beaucoup plus complexe. Selon la législation, il s’agit d’un procédé selon lequel, le client confie ses fonds à un établissement financier selon les recommandations de son conseiller indépendant. Ainsi, le particulier ne pourra pas avoir une mainmise sur ses fonds comme bon lui semble, car il doit se soumettre aux conditions de la banque.

C’est dans ce cadre qu’il va fixer la durée de ce mandat, les objectifs qu’il désire fixer au mandataire et son mode de rémunération par rapport aux informations concernant la position du placement financier du particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *